linky.jpg (33659 octets)

Les Communes peuvent refuser
les compteurs Linky et Gazpar !

gaspar.jpg (25584 octets)

 


Voici comment demander à votre maire
de refuser ou retirer les compteurs Linky

Lettre-type au maire pour le refus

Lettre-type au maire pour le retrait

 


Cas 1 : votre compteur risque sous peu d'être remplacé par un Linky

Cas 2 : votre compteur a hélas déjà été remplacé par un Linky


 

Cas 1 : votre compteur risque sous peu d'être remplacé par un Linky

Si vous êtes un particulier, vous pouvez refuser le remplacement de vos compteurs par des compteurs communicants en écrivant en recommandé à Enedis (cf lettre ou lettre ou lettre).

Mais il faut aussi absolument vous adresser à votre maire : il a un rôle crucial à jouer car la commune est propriétaire des compteurs électriques, et le restera même s'ils sont remplacés par des Linky.

Première chose à faire : vous regrouper avec tous les voisins ou habitants de la commune qui ne sont pas satisfaits (euphémisme) d'être désormais soumis aux ondes et à la surveillance de ces compteurs espions. Même si vous n'êtes que deux ou trois, vous pouvez agir.

Une fois regroupés, demandez à votre maire (cf Lettre-type au maire pour le refus à doubler d'une demande de rendez-vous) de vous aider à protéger votre santé, et prioritairement celle des enfants de la commune (les enfants sont très vulnérables face aux ondes électro-magnétiques)

Attention, il ne s'agit pas d'agresser votre maire mais, bien au contraire, de lui demander de vous aider... et de l'aider à résister aux manoeuvres d'Enedis. Car, dans la plupart des cas, le maire ne sait même pas qu'il est propriétaire des compteurs électriques ou, a minima, il a cru qu'il n'était pas habilité à refuser leur remplacement par des Linky.

Faites savoir à votre maire qu'il sera de fait responsable des dommages éventuels causés par les compteurs Linky : personnes devenant électro-sensibles, incendies, etc. Le maire risque fort de se retrouver poursuivi en justice, ce qui ne serait pas le cas en gardant les compteurs actuels, qui ne causent aucun danger.

Si votre maire refuse de vous écouter, alors mettez-le devant ses responsabilités : a-t-il donné son accord à Enedis pour changer les compteurs ?

- si oui, pourquoi n'a-t-il pas consulté la population ?

- si non, va-t-il laisser Enedis faire... sans autorisation ? Et sans consulter la population ?

Contactez les journalistes des journaux locaux, de France bleu, de France3, et organisez un rassemblement devant la mairie pour exiger un débat avec la population...

 

Cas 2 : votre compteur a hélas déjà été remplacé par un Linky

Vous n'étiez pas au courant des problèmes causés par les compteurs Linky, ou alors vous étiez absent au moment où Enedis (ou ses sous-traitants) est passé, ou pour toute autre raison... vous voila hélas doté d'un compteur Linky !

Votre combat n'est donc plus de s'opposer à son installation, mais d'en obtenir le retrait. Cela ne va pas être facile mais sachez que la mobilisation des Québécois leur a permis d'obtenir le droit de retrait, puis de faire réduire considéralement le prix de ce retrait. Nous pouvons faire aussi bien que nos cousins québécois !

Première chose à faire : vous regrouper avec tous les voisins ou habitants de la commune qui ne sont pas satisfaits (euphémisme) d'être désormais soumis aux ondes et à la surveillance de ces compteurs espions.

Une fois regroupés, contactez votre maire : il a un rôle crucial à jouer car la commune est propriétaire des compteurs électriques, et le reste même s'ils ont été remplacés par des Linky.

Attention, il ne s'agit pas d'agresser votre maire mais, bien au contraire, de lui demander de vous aider... et de l'aider à résister aux manoeuvres d'Enedis. Car, dans la plupart des cas, le maire ne sait même pas qu'il est propriétaire des compteurs électriques ou, a minima, il a cru qu'il n'était pas habilité à refuser leur remplacement par des Linky.

Ce qui est en train de se passer en France est sidérant : Enedis change les compteurs sans demander leur aval aux propriétaires, c'est à dire aux communes. La faille est là : demandez à votre maire (cf Lettre-type au maire pour le retrait, à doubler d'une demande de rendez-vous) s'il a donné son aval à Enedis pour l'installation des compteurs Linky. Il est très probable que non.

Mettez votre maire devant ses responsabilités : a-t-il donné son accord à Enedis pour changer les compteurs ?

- si oui, pourquoi n'a-t-il pas consulté la population ?

- si non, va-t-il laisser Enedis faire... sans autorisation ? Et sans consulter la population ?

Contactez les journalistes des journaux locaux, de France bleu, de France3, et organisez un rassemblement devant la mairie pour exiger un débat avec la population... Signifiez au maire qu'il pourrait être poursuivi en justice par des administrés pour avoir laissé Enedis changer les compteurs qui, rappelons-le, appartiennent à la commune.

La commune doit exiger d'Enedis le retour des compteurs ordinaires et, en cas de refus, attaquer Enedis au tribunal.

sommaire