linky.jpg (33659 octets)

Les Communes peuvent refuser
les compteurs Linky et Gazpar !

gaspar.jpg (25584 octets)

 

Forfaiture de 3 associations de consommateurs

60 millions, UFC-QueChoisir et la CLCV
trahissent les consommateurs face à Linky

 

Les associations de consommateurs médiatisées, principalement 60 millions de consommateurs, l'UFC-Que Choisir, et la CLCV sont sûrement très utiles pour comparer des machines à laver ou des grilles-pains, mais elle sont aux abonnés absents dès qu'il faut avoir le courage de s'opposer à la raison d'Etat.

C'est du moins ce que l'on peut déduire des positions surprenantes prises par ces 3 organisations par rapport aux compteurs malfaisants Linky, Gazpar et cie. Ainsi, sur France 4, le Président de 60 millions a cru bon de prendre le contre-pied du reportage pourtant édifiant qui venait d'être diffusé.

Tout en reconnaissant que Linky était parfaitement inutile, il ajoutait, sans apporter la moindre justification à son propos, que ce n'était pas pour autant "le diable", déclaration ne pouvant que dissuader de s'opposer à l'installation de cet appareil nuisible.

Quant à l'UFC-Que Choisir, tout en reconnaissant elle aussi que Linky n'est d'aucun intérêt pour le consommateur, elle prend de façon inexplicable fait et cause pour la position des autorités (pourtant fort contestable) par rapport aux délibérations des courageuses communes qui s'opposent au déploiement des compteurs communicants (voir liste en page d'accueil). Recopier la propagande officielle ne fait pas un article et encore moins une position d'organisation "indépendante"...

Enfin, la CLCV reprend la chanson des autorités en prétendant que l'on ne pouvait refuser les compteurs communicants, qu'il n'y avait aucun risque pour la vie privée car les données sont "cryptées", et a même raconté ces salades sur RTL.

Alors que nous nous battons pour faire savoir que les délibérations anti-Linky sont valables, il est déplorable que ces organisations viennent faire le jeu des industriels en dissuadant les citoyens (qui sont aussi des consommateurs !) de se défendre...

 

sommaire