linky.jpg (41186 octets)

Les Communes peuvent refuser
les compteurs Linky et Gazpar !

gaspar.jpg (25584 octets)

 

Communes : voici LA plus
importante raison de refuser
les compteurs communicants

 

La vie avec les compteurs actuels est consensuelle
alors que les projets de compteurs communicants
sèment le trouble et la division dans les communes

 

Elus, habitants, vous vivez paisiblement dans votre commune avec des compteurs "ordinaires" dont personne ne s'est préoccupé jusqu'à présent car ils ne posent aucun problème et ne causent aucun risque.

Or, subitement, cette situation consensuelle est brisée par les projets de compteurs communicants qui vous tombent dessus sans que vous ne les ayez demandés : les "élites" ont décidé d'investir votre commune et d'entrer jusque dans les logements pour installer leurs appareils pour faire leur business.

Désormais, la polémique et la controverse sont là : les envoyés d'ErDF, GrDF ou des sociétés d'eau viennent "justifier" leurs compteurs communicants - en allant même jusqu'à les prétendre "intelligents", ce qui revient à vous prendre pour des imbéciles - et tenter d'intimider les élus courageux qui veulent protéger leur population. Ils arrivent parfois à convaincre des habitants alors que beaucoup d'autres refusent absolument ces compteurs (et ils ont raison).

Dans les zones où les installations de compteurs Linky ont commencé, les équipes d'ErDF pénètrent (illégalement, mais ça ne les arrête pas !) jusque dans les jardins pour changer les compteurs pendant que les habitants sont absents. Parfois, des incidents éclatent, la police intervient, etc.

Des collectifs citoyens se créent partout en France, les élus sont interpelés, des manifestations ont lieu, une véritable fronde s'emparre de la France réelle (celle du terrain, des communes, pas celle des "élites")

De fait, avant même de vous pencher sur les graves problèmes des ondes électromagnétiques et de la mise en cause des libertés publiques, vous ne pouvez que constater que les projets de compteurs communicants sèment la zizanie, divisent les gens, causent des problèmes dans les communes.

De plus, il n'est pas possible de s'en sortir en disant "Ceux qui sont pour les compteurs n'ont qu'à les prendre, les autres n'ont qu'à les refuser, et comme ça tout le monde sera content" : en effet, le système Linky, ce n'est pas seulement des compteurs communicants, mais aussi des appareils (répéteurs, répartiteurs, concentrateurs) installés partout dans la commune, et du matériel de téléphonie mobile pour réexpédier ces données.

Et tout ceci est à multiplier par trois puisque la même chose est prévue pour le gaz et pour l'eau en plus de l'électricité. De fait, le système des compteurs communicants impactera tout le monde, y compris ceux qui auront refusé ces compteurs. C'est assez comparable au tabagisme passif.

Il n'y a de fait qu'une seule solution pour se sortir de ce piège et préserver la vie paisible de votre commune : garder les compteurs actuels, qui ne posent aucun problème, ne mettent personne en danger, et ont une durée de vie de 40 à 60 ans. Le conseil municipal peut prendre 3 délibérations (électricité, gaz, eau).
 

sommaire